Aide à la personne : un métier qui entretient les liens sociaux !

Le métier d’aide à la personne est méconnu du grand public. Pourtant c’est un métier primordial pour subvenir aux besoins des personnes fragiles. Le plus souvent, ce sont des personnes âgées, mais les personnes dépendantes et les enfants, ont aussi besoin des services de ce métier. Le principe est simple, maintenir un lien social avec la personne pour éviter une solitude destructrice. 

Le métier d’aide à la personne propose plusieurs services

Le but est d’entretenir les liens sociaux. Les premières implications du métier d’aide à la personne sont les dialogues et les échanges. Le fait de parler, ou d’échanger avec une personne, aident considérablement le bénéficiaire à se sentir mieux. Il est aussi possible de faire quelques promenades pour maintenir les relations avec le voisinage. Même si la personne a des difficultés à se déplacer, l’auxiliaire de vie est là, pour l’aider. Les loisirs jouent aussi de très grands rôles. L’auxiliaire de vie organise des jeux, pour divertir son bénéficiaire. Il peut aussi s’occuper des petites tâches de la vie quotidienne, mais elles doivent être précisées dans le contrat. Le ménage, la préparation des repas, les courses et l’entretien de la maison sont de bons exemples. 

Un métier qui entretient la santé physique et mentale

La majorité de bénéficiaires, comme les personnes âgées se confient directement à leur auxiliaire de vie. Ici, un sens de l’écoute très poussé est nécessaire pour mettre la personne à l’aise. Elle peut raconter toutes ses peines, ses attentes et ses éventuels problèmes de santé. Après avoir vidé son sac, la personne se sentira mieux, et l’auxiliaire de vie a créé un lien de confiance entre les deux. Les discussions doivent être fréquentes. Si un problème fait surface, l’auxiliaire de vie peut appeler un médecin et résoudre ces incidents dans les délais. Certains auxiliaires de vie ont aussi les capacités de personnel soignant, et peuvent s’occuper des soins à domicile, par eux-mêmes.

Quelles sont les qualités requises pour devenir une aide à la personne ?

Pour exercer le métier d’aide à la personne, il faut être très empathique. L’empathie est nécessaire pour s’adapter aux forts caractères des personnes fragiles. Il faut savoir se mettre à leur place pour mieux les aider. La patience est aussi la clé. Durant les premiers entretiens, les personnes fragiles se replient sur eux-mêmes, et ne se tourneront pas vers son auxiliaire de vie. Il faut plusieurs jours pour instaurer un sentiment de confiance. Il faut aussi une forte capacité d’organisation, afin de pouvoir dédier le maximum de son temps à la personne. Toutes ces qualités vont contribuer à entretenir les relations sociales.

Métiers du paysage : une forte demande pour peu de candidats !
Un rôle essentiel auprès des malades : l’aide soignant un métier méconnu !