ARE : qu’est-ce que l’aide au retour à l’emploi ?

Quitter brusquement un poste peut refouler de nombreuses questions. Comment assurer les revenus fixes qui entrent annuellement chez soi, comment trouver un emploi plus rapidement pour assurer la tenue financière ? Heureusement, il existe l’aide au retour à l’emploi, mais des conditions s’imposent pour être bénéficiaires.

Utilité et rôle de l’ARE au niveau de l’emploi

Après la fin ou la rupture d’un contrat de travail, un employé peut rester un peu longtemps en chômage dans la plupart des cas. Bien que l’économie peut assurer cet arrêt d’exercice, il se peut qu’il ne suffise pas amplement. C’est pourquoi l’aide au retour à l’emploi apporte son coup de main aux victimes pour une durée suffisante, notamment pour retrouver un poste convenable.

C’est alors une indemnité de chômage versé dans votre compte, en fonction de plusieurs conditions. D’autant plus que l’obtention de cet avantage permettra aux particuliers de survivre, tout en cherchant de nouvelles occasions. Ainsi, quelques conditions s’imposent, afin de bénéficier d’un versement convenable.

Qui peut privilégier d’un ARE ?

Les personnes ayant perdu leur emploi sont majoritairement concernées. Que ce soit par faute professionnelle, chômage technique ou que la situation apparente l’oblige. Mais pas tous ! Puisque Pôle emploi limite l’accès à l’aide au retour à l’emploi, seulement si les anciens employés le mérite amplement. Vous devez donc suivre quelques règles, avant, pendant et après l’obtention de la prime ARE.

Il faut connaître la durée de l’activité professionnelle antérieure de la personne. L’assurance à l’emploi doit compter au moins six mois de poste durant les trente-six mois de son activité. Ces nombres de jours doivent être inscrits dans votre contrat de travail. Vous devez également être inscrit comme demandeurs d’emploi ou involontairement privé d’emploi.

Quels sont les avantages d’aide au retour à l’emploi ?

Durant le remplissage de la fiche de renseignements, vous devez mettre conformément votre situation avec les pièces justificatives. Vous bénéficiez alors d’un revenu de remplacement versé par Pôle emploi, d’une valeur fixe et d’une valeur variable. Pour le calcul, un salaire journalier de référence vous sera attribué pour suivre la somme exacte des indemnités.

Attention, il existe de nombreux cas qui entraînent la cessation de versement de l’aide au retour à l’emploi. Comme le déménagement hors de France, la perception d’autres aides au chômage, d’autres conditions  mettant en jeu les avantages de perception. Pour plus d’information, informez-vous auprès des professionnels, surtout pour la somme et la durée de votre indemnité de chômage.

Comment retrouver du travail après un congé parental ?
Conseiller Pôle emploi : quel est son rôle dans ma recherche d’emploi ?