Emploi seniors : pourquoi sommes-nous en retard sur d’autres pays ?

Par rapport aux autres pays européens, la France a un retard sur les emplois seniors. La majorité des salariés âgés ont du mal à trouver un travail dans le marché professionnel. Durant l’année 2011, l’âge de la retraite a été fixé de 60 ans à 62 ans. En 2023, l’âge de la retraite légale sera de 67 ans.

La politique de l’emploi des seniors en France.

Pour commencer, la France a un léger retard sur les emplois seniors. Le taux d’activité des travailleurs âgés de 55 à 65 ans est inférieur au taux que l’Union européenne a fixé. Ce taux est d’environ 5,5 points. En France, le taux devient faible à partir de 60 à 65 ans, car les sociétés ont préféré embaucher des personnes de moins 60 ans. Par la suite, cela a été aussi causé par l’abaissement de l’âge de la retraite de 65 à 60 ans avant 1990. Après la fin des années 90, l’Union européenne a décidé que les 28 pays de l’organisation doivent accroître le taux d’emploi des seniors d’environ 8 points entre 2007 et 2017. Par conséquent, cela a eu une influence considérable sur le taux de chômage des travailleurs, le nombre et la proportion des emplois des contrats à durée déterminée et à temps partiel.

Les seniors : est-ce un avantage ou une charge pour la société ?

Selon les statistiques, l’âge et le fait d’être enceinte sont les principaux facteurs de discrimination ressentie par les employeurs. Pour continuer, certaines sociétés ne veulent pas recruter des personnes âgées. À partir de 50 ans, le salarié âgé aura du mal à trouver un emploi stable. Par conséquent, cela entraîne un retard sur les emplois seniors. Concernant les inconvénients de l’embauche de seniors, de nombreuses entreprises affirment que les candidats âgés ont des difficultés à diriger et à manager une équipe. Puis, ils sont plus fragiles et moins résistants au changement par exemple les changements de shifts, de climats. De plus, le temps restant à travailler devient minime d’où les sociétés ne souhaitent pas embaucher des personnes âgées. En parlant des atouts, les seniors ont plus d’expériences, plus d’expertises et ils arrivent à anticiper les risques sur les diverses missions tout en étant autonomes.

Ce que les seniors devront faire ?

Pour éviter la perte d’emploi, les seniors pourront créer leur propre entreprise. De plus, ils ont les compétences et les expériences nécessaires pour bien diriger une société. Ensuite, ils peuvent également offrir leur service dans des emplois intérim. Vous devez savoir que la majorité des emplois intérim sont généralement des postes qui ne requièrent pas des connaissances et des compétences élevées, des postes dans le secteur du BTP et de l’industrie. Enfin, vous pouvez proposer un travail à temps partagé aux entreprises n’ayant pas la possibilité d’engager un salarié à temps plein.

Conseiller Pôle emploi : quel est son rôle dans ma recherche d’emploi ?
Retour à l’emploi : l’intérim est la solution pour se réinsérer !